6 raisons de méditer pendant la grossesse | Magasin-du-bébé.com – Magasin du bébé  

Livraison GRATUITE sur toute la boutique !

6 raisons de méditer pendant la grossesse

Publié par Magasin du Bébé le

6 raisons de méditer pendant la grossesse

La méditation regorge de bienfaits. Même pour les femmes enceintes, elle présente de nombreux avantages. Elle aide non seulement la femme à bien vivre cette période, souvent source de stress et d’angoisse, mais elle joue aussi un rôle important sur la santé de bébé. Découvrez les raisons de pratiquer la méditation pendant la grossesse !

1.      Elle supprime le stress et l’angoisse de la grossesse

Pendant la grossesse, la femme enceinte est souvent stressée. Cela est lié aux hormones qui se chamboulent et qui intensifient les émotions et le stress. La peur de l’accouchement et l’insécurité à devenir mère ne font qu’accroitre l’anxiété durant la grossesse. La modification du corps et les nausées ne font qu’accroitre l’anxiété.

Pourtant, ce stress peut avoir des conséquences négatives sur le développement du fœtus. Cela a impact direct sur le développement émotionnel, physique et cognitif de votre bébé. Il peut aussi provoquer des risques d’accouchement prématuré ou de poids insuffisant chez le bébé.

La méditation durant la grossesse intervient alors pour réduire le stress. Elle permet de s’apaiser pour se relier aux émotions et faire le vide dans sa tête. Elle laisse place à la sérénité et à la paix intérieure.

2.      Elle gère les émotions et les sauts d’humeurs

À cause des hormones, les femmes enceintes subissent des fréquents sauts d’humeurs. En plus du stress, du gain de poids, les nausées et vomissements, cette période n’est pas vraiment facile. La femme peut d’une minute à l’autre passer du rire aux larmes et à la colère. Ce phénomène est tout à fait naturel, mais cette période n’est pas vraiment facile à appréhender pour votre entourage.

La méditation pendant les 9 mois permet ici de vous détendre et de vous aider à mieux gérer toutes les émotions que vous êtes en train de vivre. En effet, selon une étude menée à l’Université de Wisconsin-Madison, la méditation, pratiquée de façon régulière faisait grossir le cortex préfrontal gauche. L’augmentation de cortex signifie l’amélioration de l’humeur et génère des émotions positives.

3.      Elle aide à gérer les envies de gourmandises

La grossesse est une période qui donne envie aux fringales et à tous types de gourmandises. Cela s’explique par les besoins en énergie de la femme qui sont doublés. Il est tout à fait normal que vous consommiez plus que d’habitudes. Cela peut vous donner des forces, mais trop de fringales ne sont pas forcément bénéfiques pour la santé.

La méditation de la femme enceinte intervient dans ce cas pour aider à mieux gérer les pulsions et notamment les envies de grignoter. Elle aide à réduire les envies passagères et compulsives. Au lieu d’engloutir toutes les parts de gâteau, vous aurez envie de manger plus sainement.

4.      Elle permet de créer un lien avec le bébé

Ça y est, vous êtes enceinte ! Votre corps, vos émotions se modifient, mais la routine est là. Vous devez aller au travail tous les jours, vous vous occupez des tâches ménagères et vous êtes lancé dans ce rythme effréné de la vie quotidienne. Vous n’avez pas le temps de vous concentrer sur la grossesse.

La pause méditation peut être le moment idéal pour vous connecter à votre bébé et créer un lien. Dans le calme et le confort de la méditation, vous arriverez à mieux sentir la présence de votre bébé. Vous pouvez ainsi profiter de ce moment pour créer des liens, communiquer et transmettre des ondes positives au petit humain qui grandit en vous.

5.      Méditer prépare à l’accouchement

L’accouchement est la période tant redoutée par les femmes enceintes. Stress, anxiété,  douleur et beaucoup d’émotions vont se lier durant cette étape. Pour mieux appréhender l’accouchement et gérer la douleur des contractions, il est important de pratiquer la méditation durant la grossesse et non en salle d’accouchement.

En réduisant le stress, la méditation va vous aider à mieux tolérer la douleur. En outre, la méditation favorise la production de l’endorphine, une hormone qui aide à moins ressentir la douleur pendant les contractions. Si vous souhaitez avoir une réserve d’endorphine pour le moment venu, mieux vaut pratiquer la méditation dès le début de la grossesse.

6.      Elle réduit les dépressions post-partum

Toujours la faute aux hormones, beaucoup de mères se sentent dépressives après un accouchement. C’est un phénomène qui n’a pas vraiment beaucoup d’explications, mais qui touche de nombreuses femmes. Le stress et la pression peuvent impacter le mental des nouvelles mamans. La nouvelle routine avec le bébé est tout aussi épuisante. C’est là que la méditation entre en jeu.

Une étude menée aux États-Unis a révélé que pratiquer la méditation en étant enceinte, notamment la méditation en pleine conscience permettait de réduire les risques de dépression post-partum. Elle agit comme un antidépresseur notamment en cas de rechute dépressive.

Si la méditation apporte ses bienfaits pendant la grossesse, ce n’est pas toutes les techniques de méditation qui peuvent être bénéfiques. Il est donc important de demander conseil à votre médecin avant de pratiquer.


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.